EN CAS D'URGENCE

Bonjour, vous venez d'arriver sur la page des situations d'urgence. Un de nos avions s'est écrasé avec un (voire plusieurs) de vos proches à bord ? On a pas du tout la situation en main, mais bon c'est inutile de s'affoler. De toute façon ils sont déjà probablement tous morts, laissons faire des professionnels du nettoyage. Vous voudriez pas qu'on sorte les pelles et les seaux pour aller chercher les morceaux nous-mêmes, non ? Les vôtres en plus! Ha! Elle est bonne celle-là...

Oups !

 

Non, franchement, on a dix fois mieux à faire. On est vraiment désolés, mais là on a pas le temps, on est débordés par la paperasserie. En plus il faut absolument qu'on se grouille pour remplir les papiers de l'assurance et les faxer avant 17 heures, sinon ils seront fermés et on touchera jamais le pognon avant le week-end. D'autant plus que le Mondial de l'Automobile se clôture dimanche !

Oups !

En tout cas on décline toute responsabilité dans cette histoire, déjà qu'on est assez emmerdés d'avoir perdu notre gagne-pain. Oui bon, c'est peut-être vrai que pour ce vol l'avion n'était pas navigable et n'aurait jamais dû quitter le parking, mais ça c'est la faute à l'équipage qui a accepté l'avion. Ouais d'accord, on leur a caché quelques trucs et on a un peu falsifié les carnets, mais c'est la responsabilité de l'équipage de vérifier que l'avion peut partir, là c'est clair qu'ils n'ont pas bien fait leur boulot: ils n'ont rien remarqué de nos combines ! OK c'est vrai qu'ils n'avaient plus de licence valide... Heu.. Mwais, bon, on admet qu'on a pas tout assuré question maintien de leurs connaissances. Le recurrent, le simu, tout ça, on l'a un peu baclé pour se payer un catamaran de société à la place... Hem... Oui, c'est vrai que dans ce contexte on peut dire qu'on leur a pas laissé une seule chance de s'en sortir en cas de pépin... Mais ce qui est sûr, c'est que ceux qui auraient survécu on va les virer pour faute grave ! Melle Adrienne a un tiroir plein de formulaires déjà remplis pour chaque employé (quand elle vient au bureau, ça l'occupe), y aura plus qu'à mettre la date. Et en plus on va leur coller un procès aux fesses et on va leur réclamer des dommages et intérêts pour rembourser l'avion. Et puis si ces enfoirés de crews sont tous morts, on poursuivra les familles, ils ont une dette envers nous. Ca, ça va pas traîner ! On leur file du boulot et voilà comment ils vous rendent l'ascenseur. Décidemment, le petit personnel n'est plus ce qu'il était !

Hem...

Ben, finalement, vous avez bien fait de consulter notre site officiel: il n'y a plus personne dans les bureaux, et même pas pour répondre au téléphone. On vient juste de se barrer aux Iles Grenadines avec la caisse. Vous savez, les petites îles sous les tropiques où le mot "extradition" n'existe pas dans leur vocabulaire ? Un vrai paradis...

le who's who de la compagnie que se passe-t-il encore chez nous ? ce site est a vendre !
on a des avions a vous refiler... Plein ! on a toujours besoin ca peut toujours servir
l'avenir appartient a ceux dont les employes se levent tot venez apprendre un boulot chez nous ! que faire en cas d'urgence ?